Humagne Rouge « Velours d’automne »

CHF 27.00

AOC Valais – 2019

Domaine du Mont D’Or

Catégories : , ,

Description

L’histoire passionnante d’un vignoble valaisan créé par un sergent-major vaudois.

Le fondateur du Domaine est le sergent-major François-Eugène Masson. Campant avec sa compagnie de carabiniers dans la région en 1847, il eut le «coup de foudre» pour ce coin de terre aride.

De retour en Valais en 1848, il entreprit, en véritable pionnier, de défricher ce mont pour en faire l’un des plus beaux domaines viticoles du monde.

De la pompe à vapeur… au bisse

Après avoir conçu un système onéreux consistant à tirer l’eau des marais de la plaine au moyen d’une pompe à vapeur pour l’envoyer au sommet des vignes, F.-E. Masson s’associe avec deux Valaisans L. de Sépibus et J. Bumann pour construire dès 1859 le bisse qui amènera l’eau du lac de Montorge. Une eau tempérée, moins froide que celle venant directement de la montagne. Dès lors, les récoltes deviennent régulières et d’excellente qualité.

Geoges Masson, fils du fondateur du Domaine

Geoges Masson
fils du fondateur du Domaine

Du Schloss Johannisberg au Mont d’Or

Vers 1870, Georges Masson, le fils du fondateur, se rend au célèbre Schloss Johannisberg, propriété des princes de Metternich sur les bords du Rhin, pour y prélever des sarments de Sylvaner qui donneront, en 1880, le fameux Johannisberg Mont d’Or avec son étiquette caractéristique, inchangée depuis lors, et sa capsule verte (en hommage aux princes de Metternich qui la réservent à leurs meilleures cuvées).

Voilà pour l’histoire. Il est fort probable que Georges Masson ait ramené le Riesling du Schloss Johannisberg et le Sylvaner d’Alsace où il s’était aussi rendu.

Première médaille d’or à Paris en 1878

Voici la première étiquette du Johannisberg Mont d’Or.
Elle a été créée pour célébrer la première médaille d’or obtenue à l’exposition universelle de Paris en 1878.
A noter que la réputation du Johannisberg Mont d’Or était déjà internationale en ce temps-là, puisque le Domaine avait des agents à Londres.

Une solide réputation

On voit que le Domaine du Mont d’Or avait déjà acquis une solide réputation avec son Johannisberg.
D’où la signature : « Mont d’Or – Johannisberg »

A noter que les bâtiments principaux n’ont pratiquement pas changé depuis.

Pionnier des vendanges de grains nobles

Le Domaine s’est acquis dès 1848 une très grande renommée, notamment avec son Johannisberg et ses spécialités.

Fiche Technique

Vous aimerez peut-être aussi…